Blog Addiction: Faut-il craindre une pénurie de joueurs de jeux vidéo ?

Les chercheurs spécialisés en « addiction aux jeux vidéo » risquent-ils de manquer de matière première ? C’est ce qu’on peut craindre quand on voit le nombre de chercheurs en quête de joueurs à tester ! Portés par les médias qui ne cessent pas de parler « d’addiction » pour parler d’habitudes – ils ont inventé récemment « l’addiction à l’automobile » ! -, certains ’addictologues rêvent de renforcer leur spécialité en surfant sur les angoisses des parents. Les voila donc partis pour montrer que « l’addiction aux jeux vidéo » serait la nouvelle hydre de demain. Hélas pour eux, les patients ne suivent pas. Paris, avec sa grande couronne, est plutôt bien lotie : une petite cinquantaine, de patients suivis, mais dont beaucoup présentent une pathologie psychiatrique sous jacente grave. Mais par exemple, sur l’ensemble de la Bourgogne, cinq joueurs excessifs adultes sont recensés et suivis, dont deux avec une pathologie dépressive sévère qui fait passer la question des jeux vidéo au second plan. Alors, pourquoi une telle mobilisation pour un problème aussi mince ? La raison principale n’a évidemment rien à voir avec la médecine et tout avec le marketing. Ces recherches sont destinées à obtenir une augmentation des crédits, de recherche, des postes et des locaux dans une logique de croissance institutionnelle.

Il y a peut-être toutefois une solution. Que les chercheurs retournent leurs instruments sur eux-mêmes. Après tout, Bruno Latour l’a fait en sociologie, en appliquant les méthodes de sa discipline à l’étude du fonctionnement d’un grand laboratoire de recherche. Pourquoi ne pas faire la même chose avec l’outil psychologique ? On pourrait par exemple, faire passer divers tests de psychologie à des chercheurs en addictologie, à des psychiatres et à des psychanalystes, et comparer dans ces diverses populations la construction du narcissisme, le contrôle de l’impulsivité, les formes de l’empathie, ou encore le rapport à la transcendance…

Au moins, ce serait novateur. Je suis prêt à soutenir tout programme de recherche dans ce sens !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>