Comment mettre mon travail psychanalytique en « puissance » ?

[… Je suis en analyse et] j’ai l’impression de faire du sur place et de "papoter".  Je suis très frustrée et agacée de ne pas avancer comme je le souhaiterais.  Je me pose très souvent la question de savoir si la méthode me convient.  Je dis cela car d’une part je suis plutôt cartésienne de nature. D’autre part, j’ai l’impression d’avoir plus besoin d’un conseiller que d’un miroir.  J’ai même besoin qu’on me "bouscule" un peu pour me faire réfléchir, qu’on me propose un point de vue pour que j’y réfléchisse et que j’en prenne ce qui me convient, j’ai besoin d’un avis éclairé sur ma manière d’agir, j’ai besoin d’entendre des vérités (bonnes et moins bonnes) sur moi.

J’ai confiance en mon psychanalyste et j’ai conscience qu’il ne peut pas me donner ce que j’attends (en tous cas pas directement selon ce que j’explique ci-dessus) puisque c’est justement à un autre niveau qu’intervient la psychanalyse.  En résumé, j’ai justement l’impression de bloquer à ce "niveau" et de ne pas savoir "entrer" dans les "règles du jeu".  Résistance, entêtement, paresse, priorité à l’objectivité, difficulté à entrer en contact avec mes émotions et avec le symbolique ou manque de confiance (à qui ?) ?