« Une autre femme »

Des rumeurs courent que Woody Allen a fait 20 ans de psychanalyse. Qui sait si c’est vrai? Il doit pourtant en savoir quelque chose car il a fait un magnifique film, curieusement peu connu, sur les processus en cause lorsque l’on se met à s’écouter – tout comme on le fait en parlant à un psychanalyste. « Une autre femme » (Another woman) est un chef-d’œuvre qui n’a pas pris un ride depuis sa réalisation en 1988. L’héroïne Marion, interprétée par la magnifique Gena Rowlands, entend par hasard par une bouche d’aération défectueuse des séances de psychothérapie dans le cabinet avoisinant. La patiente (Mia Farrow) devient une sorte d’alter ego ou double de Marion. Universitaire un peu hautaine et sèche, elle se met à son tour à rêvasser, à rêver, et des souvenirs ensevelis émergent. Elle se rend compte des priorités de sa vie et découvre ses aspirations oubliées, les fautes commises, des relations délaissées dans le passé. Mettant douloureusement en cause sa vie actuelle, elle vit pourtant une vraie libération. Un film qui fait sentir et comprendre ce qui se passe quand on atteint la pensée latente, inconsciente. Tous les amies et amis à qui j’ai prêté le DVD en étaient bouleversés.